Les 4 Étapes d’Escargot Pour Atteindre Le Zéro Déchet

Envie d’adopter une consommation éco-responsable et sauver la planète ? On vous dévoile notre méthode en 4 étapes qui vous emmènera tout en douceur vers le zéro déchet !

Depuis un mois, nous effectuons une transition petit à petit vers le zéro déchet. Mais nous y réfléchissions depuis plus longtemps. Seul problème : on avait l’impression qu’il fallait tout changer d’un coup, et on ne savait pas par où commencer ! On avait tout un dictionnaire de conseils et d’actions mais aucun chemin à suivre pour aller dans la bonne direction.

Finalement, atteindre le zéro déchet est similaire à suivre un régime. Il vous faut changer vos habitudes de consommation pour que votre poubelle perde un peu de son embonpoint !
Et tout comme un régime, nous avons décidé de créer une méthode pour atteindre nos objectifs petit à petit, sans trop se priver.

Dans cet article, on vous dévoile notre Démarche d’Escargot pour atteindre le zéro déchet 🙂

1. Prenez vos déchets en photo

Avant de changer quoi que ce soit, il faut que vous preniez conscience de ce que vous jetez.
Jeter quelque chose à la poubelle est devenu un acte tellement anodin que vous ne vous en rendez sûrement plus compte ! La première chose à faire est donc de redonner de la valeur à ce geste. En prenant vos déchets en photo, vous accorderez plus de temps et d’importance à ce que vous mettez à la poubelle. Vous pourrez ainsi mieux comprendre d’où proviennent vos déchets.

Brique de lait : Nathalie et sa famille ont pris leurs déchets en photo pendant une semaine! #WhatsInMyTrash
Nathalie et sa famille ont pris leurs déchets en photo pendant une semaine ! #WhatsInMyTrash
Canette de soda : Nathalie et sa famille ont pris leurs déchets en photo pendant une semaine! #WhatsInMyTrash
Nathalie et sa famille ont pris leurs déchets en photo pendant une semaine ! #WhatsInMyTrash

Je vous rassure, pas besoin de prendre immédiatement la photo, vous pouvez laisser vos déchets sur le bord de la table ou du plan de travail et les prendre en photo une fois que vous aurez fini ce que vous êtes en train de faire 🙂
C’est ce que nous avons fait et vous pouvez retrouver nos débuts dans cet article.

Pensez à bien séparer chaque déchet afin de pouvoir les recenser: par catégorie de produit (boisson, yaourts, …) mais aussi par matériau (plastique, carton, …). Cela vous aidera pour l’étape suivante !

2. Analysez ce que vous avez jeté

Une fois que vous avez suffisamment de photos, disons au bout de trois jours, analysez-les !
Pas besoin de faire des statistiques de grand scientifique, l’objectif est de comprendre d’où viennent vos déchets !

Mettez tout à plat, sous forme d’une mosaïque de photos, et commencez à regarder tout ce que vous avez jeté. Faites cela en famille, posez vous tous autour d’une table, et regardez ensemble tous vos déchets ! Cela fait un atelier assez ludique auquel tout le monde peut participer et apporter sa patte 🙂

Mosaïque de déchets de Fatiha qui a relevé le défi sur 3 jours. Résultat : 65 déchets ! #WhatsInMyTrash
Mosaïque de déchets de Fatiha qui a relevé le défi sur 3 jours. Résultat : 65 déchets ! #WhatsInMyTrash

Les déchets sur lesquels il faudra travailler

Repérez les matériaux les plus polluants, comme le plastique. Cherchez les déchets qui reviennent le plus, notamment les objets à usage unique et les emballages individuels. En combinant ces deux recherches, vous trouverez les déchets composés de matériaux peu recyclables que vous jetez le plus. Rien qu’avec cela, vous aurez déjà une bonne idée de ce par quoi commencer !

Déchet plastique de Eva qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash
Déchet plastique de Eva qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash
Déchet plastique de Eva qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash
Déchet plastique de Eva qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash

Les déchets sur lesquels vous pouvez vous réjouir

Bien sûr, prenez également le temps d’apprécier vos bons points ! Vous pouvez regarder le nombre de déchets organiques, ainsi que ceux composés de verre ou de métal, qui sont des matériaux plus facilement recyclables.

Épluchures de pommes de terre : Déchet organique de Fatiha qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash
Déchet organique de Fatiha qui a relevé le défi sur 3 jours. #WhatsInMyTrash
Bouteille en verre de Nathalie qui a relevé le défi sur une semaine. #WhatsInMyTrash
Bouteille en verre de Nathalie qui a relevé le défi sur une semaine. #WhatsInMyTrash

Les déchets sur lesquels il ne faut pas s’emballer

Il y a certains produits que vous ne jetez pas si souvent que ça : le bidon de lessive, la bouteille de shampoing, le liquide vaisselle… Tous ces produits ne seront donc pas une priorité sur votre liste d’actions à mener chez vous. Ne vous précipitez pas sur les recettes DIY (Do It Yourself) que vous trouverez un peu partout. Ce n’est pas cela qui réduira considérablement la taille de votre poubelle.

Vous pouvez retrouver l’analyse de notre première semaine dans cet article.

3. Fixez-vous des objectifs atteignables

Maintenant que vous avez une idée claire de ce qui encombre le plus votre poubelle, cherchez des alternatives moins polluantes, voire zéro déchet, aux déchets les plus importants.

Où trouver des alternatives ?

Vous pouvez trouver votre bonheur dans des livres, sur des blogs et même sur facebook où des groupes sur les alternatives zéro déchet se sont créés. La communauté facebook est active et réagit rapidement, n’hésitez pas à rencontrer ces personnes qui suivent le même chemin que vous ! Vous vous sentirez encouragé et aidé, cela vous incitera à continuer.

Livre La famille Zéro Déchet de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret
La famille Zéro Déchet, Jérémie Pichon et Bénédicte Moret
Livre Zéro Déchet de Béa Johnson
Zéro Déchet, Béa Johnson

Ne vous précipitez pas

N’essayez SURTOUT PAS de tout changer d’un coup dans vos habitudes et votre quotidien ! Vous risqueriez de vous y perdre et de vous décourager ! Après tout, nous sommes les Escargots à Vélo, et on y va tout en douceur 🙂 Des personnes extérieures vous diront sûrement que ce que vous faites n’est pas assez et que vous pouvez aller plus loin… Ne vous laissez pas abattre par ces remarques, qui sont souvent extrêmes, et appréciez chacun de vos efforts les uns après les autres.

Choisissez des actions qui vous correspondent

Prenez le temps de réfléchir à de petites actions, simples à faire. Vous verrez que c’est déjà bien pour commencer ! Changer ses habitudes demande beaucoup de volonté et cela vous épuisera d’aller dans l’extrême du zéro déchet trop vite. A la place, choisissez des alternatives qui vous paraissent faisables en fonction de votre quotidien et de ce que vous vous sentez capable de faire. Cela peut tout simplement être de trouver une alternative au plastique, sans forcément éliminer totalement un emballage.

Cela peut tout simplement être de prendre une gourde plutôt que d'acheter des petites bouteilles d'eau ...
Prendre une gourde plutôt que acheter des petites bouteilles d’eau …
... Ou acheter des yaourts dans des pots en verre plutôt que dans des pots en plastique.
… Ou acheter des yaourts dans des pots en verre plutôt que dans des pots en plastique.

Vous trouverez certaines de nos astuces dans cet article et une manière différente de faire ses courses dans celui-ci. Vous ne commencerez peut-être pas par les mêmes choses que nous. Ne vous prenez pas la tête, changez une chose à la fois et commencez par ce qui vous semble être le plus faisable.

Tout ne changera pas d’un coup

Encore une chose, ne vous culpabilisez pas si vous achetez encore des emballages (notamment en plastique) ! Pensez que vous contribuez déjà à sauver la planète. Gardez également à l’esprit qu’on ne peut pas tout supprimer du jour au lendemain ! C’est tout à fait normal d’avoir des emballages pour certains produits pour lesquels les alternatives existantes sont pour l’instant trop contraignantes à votre niveau. Par exemple, les médicaments, les alternatives aux serviettes hygiéniques, le lait, …

4. Regardez votre évolution

Continuez de prendre en photo vos déchets pendant que vous mettez en place vos alternatives, vous pourrez ainsi vous rendre compte de l’impact de vos changements.
Vous verrez : constater que vos efforts ont un impact sur votre consommation mais surtout sur ce que vous jetez, ça fait plaisir ! Vous vous direz que vous ne faites pas tout ça pour rien et vous en aurez la preuve ! Cela vous donnera également très envie de continuer pour voir jusqu’où vous pouvez aller 🙂

L'évolution de notre poubelle en un mois. Le dégradé de couleur correspond aux matériaux des déchets, le rouge étant le plastique et le vert la matière organique, en passant par le papier, le carton, le verre et le métal.
L’évolution de notre poubelle en un mois. Le dégradé de couleur correspond aux matériaux des déchets, le rouge étant le plastique et le vert la matière organique, en passant par le papier, le carton, le verre et le métal.

Une fois que le premier changement appliqué deviendra une habitude et non plus une contrainte, attaquez-vous à une autre catégorie de produits !
Pour cela, recommencez ces 4 étapes !

Partagez vos exploits avec votre entourage afin de les sensibiliser à votre cause, mais aussi avec d’autres personnes de la communauté zéro déchet qui auront peut-être besoin de vos astuces et conseils !

Cela fait déjà un mois que nous appliquons cette méthode et les effets sont notables ! Vous retrouverez notre comparaison avant/après dans cet article.

D’autres l’ont essayé !

Plusieurs personnes ont testé cette méthode et l’ont approuvé ! Si vous voulez vous lancer dans cette démarche, nous pouvons réaliser votre mosaïque de photos 🙂 Nous vous donnerons également un rapport qui regroupera une analyse de vos déchets ainsi que des conseils pour vous améliorer ! N’hésitez pas à nous contacter par mail ou sur facebook 😀

Exemple de rapport de déchets. Voir le rapport complet !

Partagez petits escargots :)
  •  
  • 384
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    384
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *