Notre Bilan Après 6 Mois Vers Le Zéro Déchet

Après 6 mois de démarche zéro déchet, le volume de notre poubelle a été divisé par 5 ! Découvrez où nous en sommes arrivés dans notre démarche et ce qu’il nous reste à faire. Vous verrez qu’on peut faire de gros progrès en seulement quelques mois !

Voilà maintenant 6 mois que nous avons commencé notre aventure vers le zéro déchet ! Nous avons donc décidé de vous faire un petit point sur notre avancée : les étapes que l’on a franchies mais aussi celles qu’il nous reste à faire. Parce que oui, après 6 mois, on a encore une poubelle. Il ne faut pas se faire d’illusions, une poubelle ça ne disparaît pas comme ça du jour au lendemain !

Une réduction drastique des emballages dans l’alimentation

Après avoir analysé le contenu de nos poubelles, nous nous étions rendus compte que la plupart de nos déchets provenaient de notre alimentation. Faites l’expérience, vous aurez certainement le même résultat. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes attaqués aux déchets du frigo et des placards.

Quelques changements plus tard, nous avons été surpris du nombre de déchets que nous ne produisions plus. Notre frigo contient maintenant beaucoup plus de boîtes alimentaires en verre et de filets en coton que d’emballages plastiques. Petite transformation aussi de nos placards qui ne contiennent presque plus que des bocaux.
Notre cuisine semble respirer ! Vous verrez que sans tous les emballages recouverts d’écritures et de publicités, vous vous sentirez mieux dans la vôtre. Un peu de simplicité ne fait pas de mal 🙂

Beaucoup moins de plastique dans le frigo !
Nos placards aujourd’hui ! Une ribambelle de bocaux 🙂

Bien sûr, il nous a fallu du temps pour en arriver là : une chose à la fois. D’abord les fruits et légumes en vrac au supermarché avec nos filets en coton, puis le fromage à la coupe avec nos contenants, ensuite ce fut le tour de la viande puis du poisson…. L’étape suivante fut d’acheter tous les produits secs (pâtes, riz, …) en vrac munis de nos petits bocaux. C’est une habitude à prendre mais maintenant ça paraît naturel et évident d’acheter ces produits de cette façon. Une fois que vous aurez commencé, vous ne pourrez plus revenir en arrière 😉
Finalement, une fois les emballages de ces produits éliminés, il ne reste plus grand chose à jeter ! 

Autre élément important : plus de plats tous faits, type cordon bleu ou gnocchis ! On se met à la cuisine, la vrai ! Et entre nous, ça ne nous prend pas spécialement plus de temps qu’avant 😛

Quelques petits changements en cuisine

Dans la cuisine, quelques objets ont très vite perdu leur utilité ! A la place d’utiliser du film étirable ou du papier aluminium, nous utilisons à présent des boîtes alimentaires, des bocaux ou des boîtes en métal. Fini aussi le papier cuisson : beurrer et fariner les moules et plats suffit amplement !
Les cure-dents et les pailles ont eux aussi trouvé leurs alternatives ! Et c’est quand même bien plus stylééé !

Cure dents lavables et réutilisables, pailles en acier inoxydable
Ne sont-ils pas trop mignons ?

On débute tout doucement dans la salle de bain

Après la cuisine, direction maintenant la salle de bain ! Dans cette pièce, nous avançons à tâtons. Comme vous le savez, un même produit ne peut pas convenir à tout le monde. Le seul moyen de voir s’il nous correspond est de l’essayer

Les cotons lavables et réutilisables avaient été adoptés dès le début de notre démarche, mais on s’était arrêtés là. Dernièrement, nous nous essayons aux savon, dentifrice et shampoing solides afin de supprimer tous nos flacons et tubes en plastique.

Dentifrice et savon solides en phase de test dans notre salle de bain
Dentifrice et savon solides en phase de test dans notre salle de bain…

Le savon solide a très vite pris sa place dans la douche, on trouve même qu’il est plus pratique qu’un gel douche ! Qu’en pensez-vous ?
Le dentifrice solide est … en cours d’expérimentation ! La texture en soi ne change rien mais il faut trouver celui qui convient au niveau du goût.
Le shampoing solide, quant à lui, est le prochain sur la liste. Même si nous sommes convaincus que nous l’adopterons très rapidement, son prix nous refroidit un petit peu

Que reste-t-il dans notre petite poubelle ?

Avant de commencer notre route vers le zéro déchet, nous jetions environ une poubelle de 40-50 litres par semaine. Aujourd’hui, après 6 mois, notre poubelle est réduite à 5-10 litres par semaine ! L’air de rien, ça libère de l’espace dans la maison !

La plupart des déchets restants sont recyclables et ne sont donc pas mis dans notre poubelle ménagère. Nous avons d’ailleurs constaté que nous produisons moins de déchets recyclables qu’avant. Eh oui, le zéro déchet c’est aussi réduire la poubelle de recyclage ! Un déchet, qu’il soit recyclable ou non, reste un déchet !

Revenons-en à notre poubelle ménagère : une bonne partie est composée de matières organiques ! Nous n’avons pas encore de compost donc nos déchets organiques restent pour l’instant dans notre poubelle ménagère… Si vous êtes dans le même cas que nous, on vous conseille fortement de sortir des petites poubelles chaque semaine plutôt que de garder une poubelle de 20 ou 30 litres que vous ne sortez qu’une fois par mois. Croyez-nous, la poubelle sent mauvais très vite !

La petite poubelle a remplacé la grosse !

A part ça, il reste des aliments pour lesquels nous n’avons pas encore adopté d’alternatives zéro déchet. C’est le cas des pâtes feuilletées ou des produits laitiers (beurre, crème fraîche, yaourts, …). Trouver des alternatives à ces produits nous demanderait plus d’investissement, de temps et de matériel.

Le zéro déchet en dehors de la maison

Tendre vers le zéro déchet ne se limite pas à l’intérieur de sa maison (même si c’est déjà bien, n’en doutez pas). Nous faisons aussi attention aux déchets que l’on peut produire à l’extérieur, et ils peuvent être nombreux !
Pour cela, il faut être équipé ! Par exemple, j’ai toujours un sac en tissu, une gourde et des couverts dans mon sac. Dernièrement, j’ai dû acheter un plat à emporter pour mon déjeuner et, étant à Toulouse, je suis très privilégiée. Un système de boîtes en verre consignées a été mis en place pour les plats à emporter dans certaines enseignes ! Merci à l’association En boîte le plat !

Un déjeuner à emporter zéro déchet :D Merci aux boîtes en verre consignées de En boîte le plat !
Un déjeuner à emporter zéro déchet 😀 Merci aux boîtes en verre consignées de En boîte le plat !

Je dirai que la chose à retenir quand on sort de chez soi, c’est de RE-FU-SER tout ce qui deviendra un déchet plus tard. Et ça ne vaut pas que pour la nourriture: vous pouvez également refuser les flyers ou les journaux que l’on vous tend à la sortie du métro ou à un coin de rue. De toutes façons, vous ne les lirez pas 😉

On en pense quoi de tout ça ?

Bah… nous on le vit bien ! 😀

Comme vous le savez, on avance dans le zéro déchet à notre petit rythme d’escargot. Les changements que nous mettons en place dans notre quotidien deviennent au fur et à mesure des habitudes. Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, rien de ce que nous avons mis en place pour l’instant n’est contraignant. Il faut juste s’organiser autrement 🙂

Ce à quoi ressemblent nos courses aujourd'hui !
Bocaux et boîtes alimentaires
Ce à quoi ressemblent nos courses aujourd’hui !

Bien sûr, il nous reste encore des déchets à éliminer et c’est peut-être ceux là qui nous poseront le plus de problèmes. Mais vous avez bien vu que pour un bon nombre de déchets, les alternatives sont simples. N’importe qui peut donc réduire considérablement le volume de sa poubelle et faire un geste pour la planète

Notre entourage commence également à s’interroger et à améliorer sa façon de consommer ! On sème des graines dans l’esprit des gens et ça fait plaisir de les voir pousser petit à petit !

L’essentiel est d’y aller à son rythme et de ne pas se culpabiliser sur les déchets qu’il nous reste, mais plutôt de voir les progrès que l’on fait

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker et à le partager ! Abonnez-vous à notre page facebook et dites nous aussi en commentaire où vous en êtes dans votre démarche et si cet article vous a motivé à agir pour la planète!


Partagez petits escargots :)
  •  
  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *