On a testé le Bâton de Siwak et l’Oriculi !

Orinko nous a envoyé un échantillon de bâton de Siwak et d’Oriculi ! L’occasion de tester et peut-être d’adopter ces deux alternatives Zéro Déchet utilisées depuis des centaines d’années !

Aujourd’hui, on vous présente deux outils traditionnels qui regagnent en popularité ces dernières années comme alternatives Zéro Déchet à des produits jetables ! J’ai nommé le Bâton de Siwak et l’Oriculi !

Nous remercions Orinko de nous avoir envoyé un échantillon de leurs produits ! Nous vous invitons à jeter un oeil à leur boutique en ligne 🙂

Le Bâton de Siwak : la brosse à dents naturelle

Qu’est-ce que c’est ?

On commence par le fameux Bâton de Siwak, aussi appelé Miswak. C’est en fait la branche de l’arbre d’Arak (Salvadora Persica pour les options latin) qui a la particularité de se transformer en brosse à dents naturelle !  

Un Salvadora Persica : l’arbre à brosse à dents

Dans l’Antiquité, on utilisait déjà ce genre de produits naturels pour se nettoyer et se purifier la bouche. Mais la popularité du bâton de Siwak a pris un “sacré” coup de boost dans les pays arabo-musulmans depuis que le prophète Mahomet l’a vivement recommandé auprès de ses fidèles.

Alors, qu’est-ce qui fait que ce bâton a traversé les âges ? Eh bien il suffit d’en enlever l’écorce pour faire apparaître des petites fibres qui, à la manière des poils d’une brosse à dents, vont permettre de nettoyer les dents. Mais ce n’est pas tout ! Le Bâton de Siwak contient naturellement des agents désinfectants et nettoyants, tout comme du dentifrice 🙂

Notre Bâton de Siwak préparé avec son extrémité en forme de brosse à dents !

Son efficacité est plutôt reconnue par la communauté scientifique et l’Organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs recommandé son usage en 1986 puis en 2000.

Comment on s’en sert ?

Il faut d’abord retirer l’écorce d’une extrémité sur un ou deux centimètres à l’aide d’un couteau. L’écorce est assez molle donc c’est vraiment pas compliqué et c’est assez rigolo !

Il faut d’abord enlever l’écorce ! Les plus téméraires mâchouilleront l’écorce, mais utiliser un couteau est plus pratique !

Puis on trempe le bout dénudé du bâton dans l’eau quelques instants avant de le mâchouiller doucement. L’action des dents va alors séparer les fibres présentes sous l’écorce et leur donner l’aspect des poils d’une brosse à dent. Une fois que c’est prêt, il suffit de se brosser les dents “comme” (les guillemets sont importants) avec une brosse à dents classique.

A la fin du lavage, on range son bâton de Siwak au sec en attendant sa prochaine utilisation ! Après quelques brossages – quand les fibres deviennent moins dures ou que l’effet du Siwak se fait moins ressentir – il suffit de couper les fibres et de tailler à nouveau l’écorce pour continuer à s’en servir 🙂 

On peut le réutiliser tant que le bâton est suffisamment long pour être tenu confortablement en main. Un bâton de Siwak, qui ne coûte que quelques euros, devrait donc vous tenir un mois d’utilisation régulière !

Quel effet ça fait ?

Bon, tout d’abord, il faut savoir que le bâton de Siwak n’a pas une odeur particulièrement attirante. Ça sent un peu le bois renfermé. Malgré cela, le goût est plutôt neutre, bien loin des effets Hollywood Chewing-Gum chimiques des dentifrices liquides/solides ! On aime ou on n’aime pas 🙂

Une fois sur les dents, le Siwak procure une sensation similaire à une brosse à dent souple. On avait peur de s’exploser la gencive, mais finalement c’est plutôt doux. Là où on a été le plus étonné, c’est la sensation de “dents propres” que le bâton procure après quelques minutes d’utilisation.

Par contre, il faut un gros désapprentissage de la brosse à dents ! Les poils ne sont pas orientés de la même manière, ce qui fait qu’on doit tenir le bâton de Siwak différemment. C’est assez bizarre au début – d’autant plus qu’il est beaucoup plus difficile d’atteindre l’arrière des dents – mais avec un peu d’acharnement, on finit par trouver un mouvement qui nous convient.

Le Bâton de Siwak et la brosse à dents ne se tiennent pas de la même manière !

Comme l’extrémité taillée du bâton est beaucoup plus petite qu’une brosse à dent, eh bien ça prend plus de temps qu’un lavage classique ! Comptez 5 minutes pour bien nettoyer toutes vos dents: c’est long mais au moins vous n’avez pas la bouche pleine de mousse.

Selon nous, il sera toutefois laborieux de laver tous les petits recoins de la bouche avec ce Bâton de Siwak. Les fibres souples épousent difficilement la forme des dents et ont tendance à se détacher à force d’utilisation. Il n’est du coup pas rare de se retrouver avec des fibres plein la bouche – ça part facilement avec un peu d’eau mais ce n’est pas spécialement agréable.

Enfin, il faut quand même un peu de temps pour bien comprendre comment tailler et humidifier le bâton. Il nous a fallu nous y reprendre quelques fois avant de prendre le coup de main, et on n’est toujours pas sûrs d’avoir bien compris !

Nous, on en pense quoi ?

Le bâton de Siwak a un côté très rustique. On est tellement habitué au confort de notre brosse à dents qu’il peut être difficile de passer à cette solution naturelle ! Ça nous a fait penser aux toilettes sèches: ça marche très bien et c’est naturel mais c’est quand même plus pratique d’appuyer sur un bouton 😛

Aladin utilise son bâton de Siwak quotidiennement, mais il n’hésite pas à compléter son nettoyage avec une chouille de dentifrice sur une brosse à dents. Quant à moi, je préfère manier ma brosse à dents à tête rechargeable !

Si vous avez l’occasion d’essayer ce bâton, foncez, rien que pour l’expérience, mais il ne conviendra pas à tout le monde ! Nous ne conseillons ce bâton qu’à ceux qui sont prêts à troquer un peu de confort pour du 100% naturel 🙂 

Sachez toutefois que l’arbre d’Arak ne pousse qu’au Moyen-Orient et dans certaines zones d’Afrique. Vous ne trouverez donc pas de bâton “local” en Europe 😉 Enfin, la plupart des bâtons de Siwak sont emballés individuellement dans du plastique – pas complètement Zéro Déchet…

Tout n’est pas parfait…

L’Oriculi: le Cure-Oreille réutilisable

Qu’est-ce que c’est ?

Les coton-tiges en plastique sont interdits à la vente en France depuis le 1er janvier 2020, et c’est tant mieux ! Beaucoup de consommateurs les jetaient dans leurs toilettes, à tel point que le coton-tige figure dans le top 10 des déchets les plus fréquemment retrouvés en mer

Le cure-oreille, aussi appelé Oriculi (c’est plus mignon quand même :p), est une alternative réutilisable aux coton-tiges jetables ! C’est une toute petite cuillère permettant de gratter le cérumen à l’entrée des oreilles. On en trouve de plein de formes et de matériaux différents, mais ceux d’Orinko sont en bambou !

Oriculi en bambou vendu par Orinko

Ce format de cure-oreille nous vient des pays d’Asie. Il faut savoir que les asiatiques ont un cérumen naturellement plus sec que celui des occidentaux. C’est donc plus facile pour eux de le retirer à l’aide d’une spatule rigide plutôt qu’un bout de coton tout mou !

Comment on s’en sert ?

Avant de brandir votre Oriculi, n’oubliez pas que le cérumen protège et nettoie l’oreille des poussières et autres impuretés 😉 C’est pourquoi il n’est pas recommandé de se curer l’intérieur des oreilles quotidiennement ! Une à deux fois par semaine est largement suffisant.

L’Oriculi se tient un peu comme un stylo avec son index proche de la spatule afin d’être le plus précis possible. Puis, on gratte doucement le pavillon de l’oreille et les parois de l’entrée du canal auditif. Comme pour un coton-tige, il faut y aller en douceur et uniquement en surface pour ne pas endommager nos petits tympans fragiles !

Pas besoin d’aller plus loin que l’entrée de l’oreille !

Une fois l’affaire finie, il suffit de nettoyer l’extrémité de l’Oriculi à l’aide d’un peu d’eau et le tour est joué ! 

Quel effet ça fait ?

La sensation est très différente d’un coton-tige classique. La spatule n’étant large que de quelques millimètres, il faut y aller à taton pour dénicher tous les morceaux de cérumen, surtout qu’on ne les sent pas forcément !

Le coton-tige est généralement toujours en contact avec la paroi de l’oreille, et sa ouate emprisonne facilement le cérumen. Par contre, il a tendance à repousser la cire d’oreille vers le tympan ! Avec l’Oriculi, il faut être au contraire beaucoup plus minutieux mais on ne prend pas le risque de se boucher les oreilles 🙂

Oriculi VS coton-tige

Nous, on en pense quoi ?

Alors, est-ce que ça fonctionne ? Avec la bonne technique et un peu de pratique, on arrive à sortir de belles choses ! On a passé un coton tige dans notre oreille après avoir utilisé l’Oriculi et il est ressorti sans rien, preuve que ça marche plutôt bien ! Nous ne sommes pas de gros consommateurs de coton-tiges, mais avoir dans sa salle de bain une alternative comme l’Oriculi est un gros plus !

En utilisant cette alternative, on apprend aussi à mieux connaitre l’intérieur de notre oreille, chose qui nous est totalement inconnue quand on utilise un coton-tige 😉
En plus, un Oriculi, réutilisable à vie, ne coûte que quelques euros 🙂

Des alternatives à essayer !

La Bâton de Siwak est utilisé depuis des millénaires et l’Oriculi depuis plusieurs siècles. Toutefois, ces dernières décennies, nous avons mis de côté ces solutions naturelles et/ou traditionnelles au profit de produits plus pratiques mais fabriqués à partir de plastique difficilement recyclable !

Le Bâton de Siwak et l’Oriculi regagnent aujourd’hui en popularité par chez nous, car ce sont des alternatives qui fonctionnent ! Alors oui, ces produits nécessitent un certain apprentissage et malgré toute votre motivation, ils ne vous conviendront peut-être pas 🙂

Des solutions naturelles qui ne demandent qu’à être essayées !

Il existe d’autres alternatives à la brosse à dents et au coton-tige mais peu sont aussi bon marché que le Bâton de Siwak et l’Oriculi ! On vous conseille d’y jeter un oeil et de les essayer 🙂

Enfin, comme on vous le dit à chaque article, ne vous forcez jamais à adopter une alternative Zéro Déchet ! 😉 Allez-y à votre rythme et au rythme de votre entourage, prenez le temps d’essayer et faites vos changements petit à petit !

A bientôt les escargots !

Partagez petits escargots :)
  •  
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *